Accueil » Les Rhôneléziens » Anthony VALVERDE

rhôneléziens

Anthony VALVERDE

Accueil » Les Rhôneléziens » Anthony VALVERDE

LES RHÔNELÉZIENS

Boxeur professionnel

Anthony Valverde a grandi et vit à Bollène. A 32 ans, il est professionnel de boxe dans la discipline K1 (un dérivé du kick-boxing qui autorise donc les coups de genoux). Son palmarès est impressionnant : 30 victoires sur 32 combats.

« Je suis compétiteur dans l’âme »

Anthony a toujours fait du sport, il faisait du motocross plus jeune. Il avoue être « compétiteur dans l’âme ». Les compromis et parfois les sacrifices constituent son quotidien. « Je m’entraine tous les jours dans mon club à l’Ile sur Sorgues, j’ai la chance d’avoir un gros mental, je ne lâche rien ». A aujourd’hui 32 ans, il affiche 32 combats dont 30 victoires et depuis son passage en pro en 2018,  7 victoires pour 7 combats dont 2 par KO. “Je tiens à remercier Christophe Tendil mon entraineur pour ce qu’il fait pour moi”. Anthony est en effet entre de très bonnes mains, son entraîneur, Christophe Tendil est un ancien champion du monde !

Pas de demi-mesure !

Des erreurs de jeunesse, il a fait table rase grâce à une volonté de fer, le soutien de son entourage et la boxe.  « Quand je suis sorti de prison, ma sœur m’a hébergé pendant des mois. J’ai eu beaucoup de chance d’être bien entouré, je me devais d’être carré pour eux. Aujourd’hui j’ai vraiment tourné la page ».

La boxe lui a permis de développer un nouveau réseau, c’est par une relation du club qu’il trouve du travail. Anthony est responsable commercial dans une entreprise de produits d’entretien et depuis 2018, il est passé professionnel de K1 dans la catégorie lourd-léger. « Ma force c’est mon cardio, ça me permet de faire la différence pendant les matchs, je suis endurant. Par contre la souplesse et moi ça fait 2. Pendant un match, dans l’élan, je peux mettre un coup de pied dans la tête d’un adversaire qui mesure près de 2m mais à froid… je dois avouer que je suis raide ! ».

 « Je me donne jusqu’à mes 36 ans »

A 32 ans, Anthony estime qu’il a encore 4 bonnes années à passer en pro. Et la suite alors ? « Je ne sais pas encore … j’aime bien faire du triathlon… ».

remerciement SPÉCIAL  

Ces photos ont été prises avec l’aimable participation des bénévoles du Club de Boxe Bollénois. Un grand merci à Mohamed BACHIR et son équipe qui nous ont prêté leurs locaux et ont joué les figurants !

LES RHÔNELÉZIENS