Accueil » Les Rhôneléziens » Emmanuelle RAUCH

rhôneléziens

Emmanuelle RAUCH

Accueil » Les Rhôneléziens » Emmanuelle RAUCH

LES RHÔNELÉZIENS

Institutrice verte !


Institutrice en classe de moyenne section à l’école Alexandre Blanc de Bollène, Emmanuelle Rauch a à cœur de limiter son impact environnemental. Loin d’un acte militant, c’est un art de vivre pour elle !

Grâce à son action, l’école maternelle bénéficie du label Eco-école attribué par Teragir et Établissement en Démarche de Développement Durable (E3D) par l’académie Aix-Marseille.

 

Une enfance en Haute Marne

« D’aussi loin que je me souvienne, dans ma famille nous vivions simplement. Mes grands-parents et mes parents cultivaient un bout de terre pour la consommation en fruits et légumes de la famille. »  En Haute Marne où elle a grandi dans une famille de 5 enfants, elle passait ses dimanches à se balader dans la nature, à cueillir des champignons, des châtaignes …

 

L’éducation au développement durable au centre de sa pédagogie

Protéger notre planète si précieuse sur laquelle nous vivons est dans sa nature. « C’est un réflexe pour moi, limiter mes déchets et les trier, prendre garde à ma consommation d’eau… ». Et c’est grâce à cette facilité qu’elle transmet tous ces gestes aux enfants de sa classe… et même à ses collègues et ça fonctionne !

Avec les élèves de sa classe chaque année, elle mène des actions vertueuses : éco-rando pour ramasser les déchets à Pénègue, gouters collectifs qui permettent de réduire la production de déchets, compostage des déchets végétaux, jardin potager et prairie mellifère… Avec bienveillance, elle infuse auprès des jeunes pousses au fil du temps des consignes, tantôt pour réduire l’utilisation de l’eau lors du lavage des mains, à d’autres moment c’est au sujet de l’arrosage du jardin, limiter l’usage de l’électricité …

Des retours très positifs des familles

Les enfants sont très réceptifs et ils en parlent autour d’eux ! « Maintenant, à la maison, je ne peux plus jeter n’importe quoi dans la poubelle » lui disent souvent les parents. Chaque jour, Emmanuelle sème de petites graines… de développement durable !  

+ d’IMAGES…

LES RHÔNELÉZIENS