Accueil » Les Rhôneléziens » Jean MAUPEU

rhôneléziens

Jean MAUPEU

Accueil » Les Rhôneléziens » Jean MAUPEU

LES RHÔNELÉZIENS

Bollenois passionnÉ

et passionnant

A 95 ans, Jean Maupeu est une figure emblématique du territoire qui participe activement à sa dynamique. Electricien à l’époque de la création du Canal Donzère Mondragon, cadre chez Eurodif, adjoint au maire et bénévole dans des associations, dans le passé comme dans le présent, il s’investit avec une soif de connaissance intarissable.

De commis de ferme à cadre d’Eurodif

Avec un simple certificat d’études en poche, Jean Maupeu aurait pu mener une vie paisible dans une ferme du Périgord Noir où il est né et où, à la mort de sa mère à l’âge de 10 ans, il est embauché comme commis. Son père décède, quant à lui, en 1942 des suites de la guerre 14/18. Il ne cesse d’aller de l’avant, fuyant la monotonie. De rencontres en opportunités, il passe de forgeron à commis de ferme, d’apprenti électricien à enseignant, contremaître à cadre.

Il mène cette carrière professionnelle entre la Gascogne, le Périgord et Bollène… en passant par l’Extrême Orient, les sous-marins, Dakar, la Martinique la construction de routes à Yaoundé , Cameroun… le professorat F.P.A à Valence.

Soif de connaitre et partageR

« J’aime comprendre, m’adapter, trouver des solutions » précise Jean Maupeu au cas où son parcours de vie ne serait pas assez parlant ! Son sens de l’observation et sa capacité relationnelle lui ouvrent les portes d’une évolution constante.

Malgré une carrière professionnelle bien remplie, il est très investi dans la vie locale. En tant qu’adjoint au maire de 1971 à 1977, il développe les équipements scolaires, culturels et de loisirs tels que la salle Brassens, Vassieux, St Féréol. Il fut trésorier de Barry Aeria pendant de nombreuses années. Cet été, vous le croiserez le dimanche matin sur les bords du Lez à l’occasion de la brocante de livres organisée par le Syndicat d’Initiative « Lez Bouquin » et vous pourrez le lire notamment dans la gazette du Syndicat d’Initiative qu’il rédige et met en page.

Son secret de jouvence ? la gemmothérapie et l’aromathérapie !

La perfection n’est pas un détail

 « Quand je suis parti à la retraite, je me suis fait offrir une machine à bois, j’aime le travail manuel, c’est très exigeant, ça se joue au millimètre près ». Son souci de perfection et d’exactitude se retrouve aujourd’hui dans le travail qu’il mène pour le Syndicat d’Initiative, pour lequel il édite la gazette et rédige les brochures touristiques notamment.

 

LES RHÔNELÉZIENS