Accueil » Les Rhôneléziens » Valentin Conte

rhôneléziens

Valentin Conte

Accueil » Les Rhôneléziens » Valentin Conte

LES RHÔNELÉZIENS

Tout pour la musique !

Valentin Conte est un « enfant du pays » profondément attaché à la culture musicale locale, il développe une approche très complète de son art. Ce professeur/bénévole/musicien professionnel a certainement l’ADN en forme de clé de sol !

 

Tombé dans le chaudron culturel

 L’histoire pourrait commencer ainsi : «Valentin est tombé dans la marmite quand il était tout petit ». Dans la marmite, en guise de potion magique, il y aurait un soupçon de culture locale provençale, une grosse cuillère de motivation et un bouillon de pratiques musicales !

Avec un père musicien/enseignant et compositeur, c’est tout naturellement que Valentin apprend la musique en suivant tout d’abord un cursus de musicien classique. Au lycée, il choisit de s’expatrier à Montpellier pour faire « musique-étude » et son bac en poche, il poursuit sa formation au Conservatoire de Versailles puis à l’Université d’Aix-en-Provence et au CEFEDEM de Lyon.

Cette solide formation l’amène aujourd’hui à se positionner sur de multiples canaux. Il enseigne la musique au conservatoire de Bollène et à l’école intercommunale de musique. Il fait vivre la culture musicale locale au travers de nombreuses représentations avec l’association Vendaqui, il collecte la mémoire des anciens et joue en tant que professionnel dans différents groupes. « Je mets autant d’entrain pour faire défiler des enfants et des adultes musiciens au carnaval de Mondragon, ou pour diriger un orchestre de jeunes que pour jouer  au Dôme de Marseille ou au Casino de Paris …»

 

“La musique c’est comme la cuisine”

Valentin est profondément attaché à ce qu’il nomme la « territorialité ». Sa vision de la culture locale est ancrée, chargée de sens mais vivante, dynamique et ouverte. En grand professionnel, il sait faire coexister les univers classique, traditionnel et moderne en fonction du contexte et parfois même, il les fusionne.

Avec l’association Vendaqui qu’il a créé, il pratique la musique traditionnelle mais se défend d’être un groupe folklorique. Tournés vers l’avenir, les 40 musiciens et danseurs de Vendaqui sont d’univers culturels variés. Ils participent aux évènements locaux qui ont du sens pour eux : la fête du Drac ou même des carnavals.

Pour Valentin « la musique c’est comme la cuisine, du moment qu’on respecte les ingrédients et quelques règles tous les mélanges sont possibles ! »

 

Membre du Belouga Quartet produit chez Buda RECORD!

 « En tant que tromboniste/tubiste, je joue actuellement avec diverses formations de musique arménienne basées à Marseille ». Valentin joue également dans un groupe de tambourinaires nouvelle génération Belouga Quarter. Le verbatim de l’album résume très bien la philosophie du Mondragonnais : « L’objectif de Belouga Quartet était, non pas de déconstruire, mais plutôt de cueillir le présent d’un instrument séculaire dans ses multiples déclinaisons : rester à la fois fidèle aux marqueurs culturels de la discipline tout en révélant sa diversité et son évolution ».

CONTACTS

École Intercommunale de Musique
Res’In – 04 90 63 56 82
reseauartistique@ccrlp.fr
Site Web

Compagnie VENDAQUI
Mairie de Mondragon
Tél. 06 70 57 11 39 Facebook

+ d’IMAGES…

LES RHÔNELÉZIENS